Stengers: Narration

Zitat

„Toute narration est toujours également une suggestion, au double risque d’enfermer celui qui la subit ou de lui permetre de dénoncer celui qui la produit.“ (p. 154) #Stengers #narration

Stengers, Isabelle, Mécanique quantique: la fin du rêve; IV (Cosmopolitiques). Paris: La Découverte 1997.

Stengers: Nommer Gaïa

Zitat

Nommer n’est pas dire le vrai, mais conférer à ce qui est nommé le pouvoir de nous foire sentir et penser sur le mode qu’appelle le nom. En l’occurrence, il s’agit de résister à la tentation de ramener à un simple «problème» ce qui fait événement, ce qui nous met à la question. Mais aussi de faire exister la différence entre la question imposée et la réponse à créer. Nommer Gaïa comme «celle qui fait intrusion», c’est aussi la caractériser comme aveugle, à la manière de tour ce qui fait intrusion, aux dégâts qu’elle occasionne.“ (p. 49) #Stengers #nommer #Gaïa

Stengers, Isabelle, Au temps des catastrophes. Résister à la barbarie qui vient. Paris: La Découverte 2009.

Stengers: L’esprit critique

Zitat

„Fille des Lumières je me veux donc. Mais il appartient à qui se situe en tant qu’héritier d’un tel événement de poser la question de comment en hériter, c’est-à-dire aussi de comment éviter d’en être les rentiers, représentants d’un «acquis» sur lequel il ne pourrait, sauf régression, être question de revenir. Ou encore de comment hériter du rire insolent, de l’audace d’un Diderot contre cet «esprit scientifique» qui se prétend lui aussi héritier des Lumières, mais au nom duquel on fait taire les insolents. Et surtout de comment traiter, au sens pharmacologique du terme, ce qui, depuis les Lumières, a été honoré comme le remède par excellence contre les errances de l’humanité, l’«esprit critique».“ (p. 141) #Stengers #Diderot #EspritCritique

Stengers, Isabelle, Au temps des catastrophes. Résister à la barbarie qui vient. Paris: La Découverte 2009.

Stengers: Le programme génétique

Zitat

„Or, l’histoire des sciences nous impose de constater, là aussi, la possibilité d’une transformation du paradigme en « vision du monde », caractérisée non par le pouvoir d’inventer des problèmes mais par celui de disqualifier. Ainsi, si le programme génétique est la vérité du vivant, thèse défendue par Jacques Monod dans Le Hasard et la nécessité, l’essentiel est la ressemblance entre une bactérie, un éléphant et un homme, tous programmés génétiquement. Ce qui les distingue peut certes être intéressant, mais devra être redéfini à partir de la notion de programme génétique.“ (p. 127) #Stengers #Monod #HistoireDesSciences #ProgrammeGénétique

Stengers, Isabelle, L’invention des sciences modernes. Paris: Éditions la Découverte 1993. 210 S.

Stengers: Les sciences modernes

Zitat

„La singularité par laquelle j’ai proposé de définir les sciences modernes, inventer les moyens de mettre en problème et en risque le pouvoir de la fiction, est donc bel et bien réinventée ici avec d’autres données. Alors que le dispositif expérimental instituait un engagement que l’on peut mettre sous le signe du « pouvoir de juger », celle du « biologiste darwinien » s’inscrit dans une stratégie de décentrement et de « démoralisation » : la démarche a pour visée de permettre activement à la réalité de mettre à l’épreuve nos fictions, mais elle ne reçoit le moyen d’intervenir et de faire la différence que dans un mouvement de « démoralisation » de l’histoire.“ (p. 160) #Stengers #LesSciencesModernes

Stengers, Isabelle, L’invention des sciences modernes. Paris: Éditions la Découverte 1993. 210 S.