Merleau-Ponty: Le corps

Zitat

“Notre but constant est de mettre en évidence la fonction primordiale par laquelle nous faisons exister pour nous, nous assumons l’espace, l’objet ou l’instrument, et de décrire le corps comme le lieu de cette appropriation.” (p. 180) #Merleau-Ponty #corps

Merleau-Ponty, Maurice, Phénoménologie de la perception. Paris: Gallimard 1945.

Brunschvicq: L’atomisme

Zitat

“Suivant l’atomisme, le monde est rendu intelligible par une analyse élémentaire, semblable à ce que nous appelons l’analyse chimique. Cette analyse élémentaire est une décomposition en parties, poussée au delà de ce que les sens peuvent atteindre, jusqu’à l’établissement d’un terme ultime, d’un élément que sa dureté reind indivisible: l’atome. Les atomes sont invisibles, en raison de leur petitesse. Il est remarquable que, d’ailleurs tout en opposant une limite à l’infinie divisibilité de la matière, Démocrite paraît avoir admis sans difficulté des atomes en nombre infini. Leur juxtaposition et leur enchevêtrement donnent naissance aux corps.” (p. 124) #Brunschvicq #Démocrite #atomisme #analyse #décomposition #atome #corps

Brunschvicq, Léon, L’expérience humaine et la causalité physique. Paris: Alcan 1922.

Leibniz: L’entéléchie

Zitat

“Le corps appartenant à une Monade, qui en est l’Entéléchie ou l’Âme, constitue avec l’Entéléchie ce qu’on peut appeler un vivant, et avec l’âme ce qu’on appelle un animal. Or ce corps d’un vivant ou d’un animal est toujours organique; car toute Monade étant un miroir de l’univers à sa mode, et l’univers étant réglé dans un ordre parfait, il faut qu’il y ait aussi un ordre dans le représentant, c’est-à-dire dans les perceptions de l’âme et par conséquent dans le corps, suivant lequel l’univers y est représenté.” (No. 63) #Leibniz #âme #entéléchie #corps #monade

Leibniz, Gottfried Wilhelm, La Monadologie avec Étude et Notes de Clodius Piat. Paris: Librairie Victor Lecoffre 1909.

Leibniz: L’âme et le corps

Zitat

“L’âme suit ses propres loix, et le corps aussi les siennes; et ils se rencontrent en vertu de l’harmonie préétablie entre toutes les substances, puisqu’elles sont toutes les représentations d’un même univers.” (No. 78) #Leibniz #âme #corps

Leibniz, Gottfried Wilhelm, La Monadologie avec Étude et Notes de Clodius Piat. Paris: Librairie Victor Lecoffre 1909.